Les dom tom et le commerce français

Photo Les dom tom et le commerce français

Une partie de la France, les dom tom, sont composés de différents pays aussi exotiques les uns que les autres. Ces zones sont propices aux investissements en tout genre avec des avantages en jeu. Mais qu'en est-il réellement des dom tom et du commerce français ?

Le commerce en ligne

Le commerce en ligne a le vent en poupe dans les les dom tom, de la Martinique à la Réunion en passant par la Guadeloupe. Cette situation donne la possibilité aux différents acteurs de l'e-commerce français de toucher une clientèle assez hétéroclite et diversifiée. Les entreprises du commerce en ligne commencent à s'intéresser à ces zones situées à plus de 6 000 km de l'Hexagone. C'est une occasion en or de conquérir de nouveaux clients et des marchés à fort potentiel, notamment grâce au dispositif girardin.

Le commerce en ligne touche 4% de la population française avec plus de 2 600 000 habitants éparpillés dans les différents territoires d'outre-mer. C'est donc une réelle opportunité pour le e-commerce d'approvisionner ces endroits isolés en commodités quotidiennes et en nouveautés en termes de high-tech. Bon nombre d'e-commerçants font même le choix de s'installer aux Antilles et à la Réunion pour investir ce marché qui commence à être concurrentiel. A l'heure actuelle, Les ultramarins ont tendance à se tourner vers les sites français de la France métropolitaine.

Le commerce du gros et du détail

Concernant les produits de première nécessité, les les dom tom dépendent encore grandement des envois venant de l'Hexagone. Les habitants de ces territoires et départements d'outre-mer consomment les produits de première nécessité vendus dans les supermarchés. Les prix sont en général plus élevés car la fixation des tarifs prend en compte les frais de transport de l'Hexagone vers les différents territoires d'outre-mer. Qu'il s'agisse de légumes, de produits laitiers ou encore de vêtements, les DOM-TOM restent tributaires de la France métropolitaine.

Même si le commerce en ligne commence à gagner du terrain sur le marché des PPN, les structures classiques ne sont pas encore effrayées par la situation. Les magasins de prêt à porter sont de même assez tranquilles puisque l'habitude des Martiniquais ou des Réunionnais est de se rendre dans les boutiques physiques pour faire leurs achats. Le commerce de la grande distribution se porte bien et affiche un chiffre d'affaire en augmentation et des bénéfices record au fil des années.

Le secteur tertiaire

Le secteur tertiaire est le domaine d'activité qui respire le plus la santé en ce moment. La branche de la télécommunication emploie de plus en plus de personnes et enregistre l'arrivée de nouveaux acteurs chaque année. Le commerce du meuble et de la décoration de maison est aussi très porteur avec de nombreux magasins qui s'implantent dans les départements d'outre-mer. Il ne faut pas non plus oublier le commerce de la restauration, entre les petits restaurants et les grands établissements étoilés.

Le domaine de l'immobilier est aussi en plein boom grâce aux investissements locatifs. Cette situation est favorisée par les dispositifs incitatifs avec une défiscalisation à la clé comme la loi Girardin et par la présence des sociétés comme ECOFIP. Cette structure monte des financements de défiscalisation dans les territoires d'outre-mer. ECOFIP est le leader du montage en loi Girardin.